Livraison offerte pour toute commande en France métropolitaine dès 50€ d'achat !

La Soft Interview de Patricia Blanchet, fondatrice de Patricia Blanchet

Bonjour à tous,

Il y a quelques jours, nous avons eu la chance de recevoir Patricia Blanchet, la créatrice des sublimes chaussures Patricia Blanchet. Nous avons eu un coup de cœur pour cette femme créative et simple à la fois. Elle a accepté de se prêter au jeu le temps de notre Soft Interview...

Rencontrez-la...

perlinpinpin-patricia-blanchet

  • Pouvez-vous présenter votre parcours ainsi que votre marque, Patricia Blanchet ?

J’ai grandi dans le monde de la chaussure car mon père importait des souliers italiens. Je passais mon temps, petite, quand je n’étais pas à la danse, au milieu de tous les modèles possibles et imaginables. J’ai donc eu le temps de m’imprégner de l’univers et de toutes ses galaxies. C’était autre chose cependant. Après avoir travaillé pour les autres, je me suis dit que la meilleure façon de s’exprimer, c’était de le faire pour soi. Du coup j’ai décidé de lancer ma propre marque. D’abord par tâtonnements, en créant un modèle par ci, un modèle par là. C’était vraiment comme un laboratoire. C’était assez excitant et perturbant, j’avoue avoir eu des moments de découragements mais à un moment donné, je ne pouvais plus attendre, il fallait que ma marque voie le jour. Et petit à petit, cela a fait son petit bonhomme de chemin jusque l’ouverture de notre propre boutique physique dans le 10ème arrondissement de Paris.

 

  • Quelles sont vos plus grandes sources d’inspiration dans votre travail ?

Les inspirations tournent autour d’axes qui sont, peu ou prou, toujours les mêmes : le cinéma en premier lieu. Je suis une rate de cinémathèque, des cinémas de quartier, j’ai avalé des films aux kilomètres, tous les grands maîtres, tous les classiques je les ai vus et revus. J’ai des films en double selon les éditions. Pareil pour la musique, j’essaie de faire des concerts au moins une fois par semaine. C’est toujours bien de connaître des salles, leur ambiance. Il y a la danse aussi, j’en ai fait énormément petite. La peinture, la photo, la mode. Tout est source d’inspiration et, pour moi, il est vital d’insuffler ceci dans mes créations. Parce qu’il s’agit d’échanger.

 

  • Quelle place accordez-vous à l'instinct dans vos prises de décisions ?

Une place de première classe. Tout est régi en ce qui nous concerne par l’instinct. Nous avons la chance d’être une entreprise familiale où tout est fait par plaisir et c’est instantané. On a une idée, on la met sur feuille et on demande de suite à l’usine de nous la réaliser. C’est pareil pour tout. Il serait impensable de fonctionner, réfléchir, réagir autrement. Et ce n’est pas parce que tout est actuellement très et trop calculé par la terre entière, c’est juste par plaisir.

 

  • Nos sens guident notre instinct, lequel vous parle le plus ? Et Pourquoi ?

L’odorat sans hésiter. Je sens tout ce qui me passe sous le nez, c’est presque une maladie et je passe pour folle quand les gens me voient tout renifler. Tout, toutes les matières, les plats, les cocktails. Je pense que j’ai, grâce à cela, échappé à diverses tentatives d’empoisonnement.

 

  • Quelles sont les senteurs qui vous transportent ?

Aucune en particulière et puis toutes. Comme je vous disais, je sens tout ce qui me tombe sous la main. Du coup tout me transporte. La destination n’est pas toujours merveilleuse mais l’odeur m’amène toujours quelque part.

bartaba-patricia-blanchet

  • Quelle est votre fragrance préférée chez Sabé Masson et pourquoi ?

Striptease Flowers. J’ai une préférence pour tout ce qui est boisé. Ce qui a du corps, qui évoque une mer d‘arbres. Ce parfum est tout particulièrement réussi mais c’est le cas de bien d’autres.

 

  • Qu’est-ce qui vous inspire chez Sabé Masson ?

Sa capacité de rebond. C’est une femme qui rebondi, c’est très féminin et en même temps très guerrier. Voilà Sabé Masson c’est cette capacité à se réinventer sans jamais se briser.

 

  • A travers les yeux de quelle personne aimeriez-vous voir le monde ?

Peut-être Stevie Wonder. J’adore toute sa musique jusque fin 70.

 

  • Enfin, quels sont vos projets ?

Etre sereine.

 

Isn't She Lovely ?

Merci Patricia pour ces confessions et à très vite, en toute sérénité !

 

 

News

Chemin faisant, si vous le voulez bien, gardons le lien.