Livraison offerte pour toute commande en France métropolitaine dès 50€ d'achat !

Une jeune fille en fleur

Bonjour,

Vous vous demandez certainement tous qui est cette belle jeune fille aux traits si délicats que vous retrouvez tout au long des pages de notre site www.sabemasson.com. Pour satisfaire votre curiosité, Louise Le Niger a aimablement accepté de se plier au jeu du « Soft Interview ».

  • Peux-tu te présenter pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?

Je m'appelle Louise, je vais avoir 17 ans à la fin de l'année. J'habite à Paris et suis au lycée, en Terminale.

  • Quelles sont les senteurs qui te transportent ?

J'aime beaucoup l'odeur d'un mois d'été en Provence, le soleil, la lavande. Et puis je suis attachée à l'odeur de la laque que ma grand-mère vaporisait sur ses cheveux. J'adore l'idée qu'une odeur puisse nous ramener à un endroit, une personne, un moment...

  • Quelle est ta fragrance préférée chez Sabé Masson et pourquoi ?

Zazou fut le premier que Sabé m'a offert, c'était avant notre projet, je dirais que c'est celui-ci symboliquement.

  • Qu’est ce qui t’inspire chez Sabé Masson ?

J'aime le choix minutieux accordé aux détails, les senteurs délicates, et bien évidemment le concept : les sticks, par exemple, sont pour moi un signe de liberté, je peux les emporter en n'importe quelle situation et me parfumer discrètement. Je trouve amusant de me parfumer dans le métro ou dans la rue, les gens sont surpris de me voir appliquer dans le cou ce qu'ils croyaient être un stick à lèvres.

  • Quelle place accordes-tu à l'instinct dans tes prises de décisions ? Des réussites ? Des loupés ?

Dans ma vie quotidienne, je dirais que je suis mon instinct à chaque fois que je le peux. C'est souvent notre instinct qui nous fait prendre les bonnes décisions, je pense évidemment à ma rencontre avec Sabé, c'est en suivant son instinct qu'elle m'a proposé sur un coup de tête de travailler avec elle. Je n'avais aucune expérience, et pourtant le jour du premier shooting j'aurais pu totalement paniquer devant le professionnalisme de la photographe, de la maquilleuse etc. mais là encore j'ai suivi mon instinct et suis parvenue à renvoyer l'esprit Sabé Masson.

  • Nos sens guident notre instinct, lequel te parle le plus ? Et Pourquoi ?

Je pense que c'est l'odorat qui signifie le plus pour moi parce qu'il est souvent associé à un souvenir qui lui-même nous rattache aux autres sens, quand je pense au muguet je m'imagine dans le jardin de mon grand-père ou dans le creux du cou de ma maman.

  • Quelles sont tes principales sources d'inspiration dans ton activité de modèle ?

Mon "activité de modèle" est en fait assez réduite puisque je ne travaille que pour Sabé Masson. J'aime assez cette activité car j'ai l'impression de me dédoubler lorsque je pose, je ne suis plus la Louise de 16 ans lycéenne mais une jeune femme qui s'affirme, mime des expressions, joue un rôle. C'est un peu comme du théâtre finalement.

  • A travers les yeux de quelle personne aimerais-tu voir le monde ?

J'aimerais assez retourner à mes 4-5 ans, voir ce qui me préoccupait et m'intéressait.

  • Enfin quels sont tes projets ?

Le projet Sabé Masson bien sûr qui ne fait que commencer, mais aussi les études que je vais encore poursuivre et les voyages qui me passionnent.

 

Evidemment l’aventure ne fait que commencer !

Merci Louise pour tes réponses.

A bientôt pour une nouvelle « Soft Interview ».

News

Chemin faisant, si vous le voulez bien, gardons le lien.