Livraison offerte pour toute commande en France métropolitaine dès 50€ d'achat !

Sabé Masson x Oprisco

Bonjour,

Chez Sabé Masson, nous avons été enchantés de pouvoir collaborer avec le photographe de talent Oleg Oprisco, originaire de Kiev, dont les figures féminines illustrent chacune de nos fragrances. Pour fêter la parfaite association de son art et de notre Maison de Parfum, il se prête aujourd’hui avec grâce à notre « Soft Interview ».

  • Quelle place accordez-vous à l'instinct dans vos prises de décisions ?

Mon travail suppose des préparations et des plannings qui sont fondamentaux, par conséquence les émotions et les instincts sont mis au second plan.

Des fois, même quand je suis toutes les nuances du concept, le résultat ne me plaît pas. J’annule le shooting, même plusieurs fois s’il le faut pour perfectionner l’image. Dans ces cas-la, je travaille jusqu’à atteindre la perfection que j’imagine dans ma tête.

La réussite pour moi c’est que l’image ne cesse de me plaire au bout d’un mois. Dans ce cas-là, je la considère comme un succès. Heureusement ou malheureusement, l’avis du public ne m’intéresse pas.

  • Nos sens guident notre instinct, lequel vous parle le plus ?

L’instinct joue un rôle pour moi peut-être à l’étape de l’idée, de la création du concept. Le processus de prises de vues c’est le calcul froid et le contrôle total de tous les détails. Les émotions et les instincts sont coupés.

  • Nous imaginons que la vue est primordiale pour un photographe, mais sollicitez-vous d'autres sens lors d'un shooting ?

Avoir juste la Vision est suffisant pour devenir le photographe-artisan, artisan d’art, technicien de l’art. Pour être ce qu’on appelle Créateur, pour créer l’art en dehors du temps et de l’espace, c’est nécessaire d’avoir tout le « package » des qualités humaines, les qualités globales comme personnalité et charisme, et même simplement les qualités analytiques et administratives pour rassembler tous les éléments de la future image et créer une ambiance sur le plateau de tournage.        

  • A travers les yeux de qui aimeriez-vous voir le monde ?

Je rêve d’apprendre à profiter des capacités de mes propres yeux à 100 %. Nous avons la chance de voir le monde magnifique autour de nous chaque jour, mais nous n’arrivons pas à fixer toutes les images que l’on souhaite sauvegarder dans sa mémoire.

  • Quelles sont vos principales sources d’inspiration ?

Vous serez peut-être surpris, mais je ne vais pas trop loin pour trouver mon inspiration. La vie autour de nous est assez riche pour nous donner tout ce qu’il nous faut et même plus ! Il s’agit donc plutôt d’observer des scènes du quotidien.

  • D’où vous vient cette passion de la photographie ?

La photographie pour moi ce n’est pas seulement un travail, mais aussi un remède, une drogue et la source de mon énergie. Et c’est la seule chose que je sais faire mieux que les autres. Je suis le plus heureux du monde.

  • D’où vient la place centrale de la figure féminine dans vos photographies ?

J’aime les femmes, pour moi elles représentent la beauté éternelle.

  • Quelle fragrance vous transporte ?

J’aime les fragrances légères, des fleurs des champs, avec un peu d’acidité.

  • Quel rôle joue la nature dans vos œuvres ?

La nature c’est le fondement de notre monde. La richesse et l’harmonie de la nature c’est aussi le fondement de la beauté qui nous entoure.

  • Quels sont vos projets ?

Mes projets sont liés à la photographie, bien sûr. J’ai tant d’idées qu’il me faudrait toute une vie ou deux pour les réaliser.

  • Qu’est ce qui vous inspire chez Sabé Masson ?

Les parfums Sabé Masson c’est une gamme d’essences douces, sensuelles, uniques et inoubliables. Une fois sur la peau, on se surprend à rêver… On ne peut les oublier car on vient de trouver ce que l’on cherchait depuis toujours. Voilà comment Sabé Masson La Maison du Soft Perfume et Oleg Oprisco Photography se sont retrouvés dans ce monde. L’association parfaite de l’image et de la fragrance.

Merci beaucoup Oleg Oprisco pour ces réponses !

A bientôt pour de nouveaux « Soft Interviews ».

News

Chemin faisant, si vous le voulez bien, gardons le lien.